Cantiere biografico
degli Anarchici IN Svizzera








ultimo aggiornamento: 22/09/2020 - 16:09

FILTRI:  Solo Donne  Solo di passaggio  Solo collaboratori dall'estero  Solo non anarchici  Solo non identificati  ultime modifiche 
Cantoni:
 AI AR AG BL BS BE FR GE JU GL GR LU NE
 NW OW SG SH SO SZ TI TG UR VS VD ZG ZH
inverti selezione cantoni     vedi sigle

AI Appenzello interno
AR Appenzello esterno
AG Argovia
BL Basilea campagna
BS Basilea città
BE Berna (anche città - capitale)
FR Friborgo (anche città)
GE Ginevra (anche città)
JU Giura
GL Glarona
GR Grigioni
LU Lucerna (anche città)
NE Neuchâtel (anche città)
NW Nidwaldo
OW Obwaldo
SG San Gallo (anche città)
SH Sciaffusa (anche città)
SO Soletta (anche città)
SZ Svitto (anche città)
TI Ticino
TG Turgovia
UR Uri
VS Vallese
VD Vaud
ZG Zugo (anche città)
ZH Zurigo (anche città)
    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z tutto       Crea un PDF 

CHAUTANT Louis, Joseph
Cordonnier

Né à Serrières (Ardèche) le 9 juin 1859.

Militant anarchiste lyonnais, Chautant fut inculpé à plusieurs reprises pour outrage à agents, délit de presse, provocation au meurtre. Il s'exila en Suisse et en Belgique, ou subit ses condamnations.
Le 6 août 1888, salle Rivoire, à Lyon, il participa à une réunion publique de la corporation des ouvriers cordonniers. Il y dénonça la misère d’une corporation qui est « la plus en retard, quoiqu’elle possède des hommes très intelligents » et appela à résister à la « diminution de salaire qui est imposée par [les] patrons », puis il s’en prit, en termes violents, au « commissaire de police, aux agents et aux mouchards » qui assistaient à la réunion. Cette sortie lui valut, le 25 août, une nouvelle condamnation à un mois de prison pour outrages à agents, mais, encore une fois, il n’attendit pas ce jugement pour se réfugier à Genève. Le 27 novembre 1888, rentré clandestinement, il fut arrêté à l’entrée d’un meeting socialiste.
Après avoir purgé cette nouvelle peine, il résida successivement à Genève et à Vienne (Isère), puis, au début de 1893, revint à Lyon. À cette époque il cessa de fréquenter les milieux anarchistes.

FONTI: ME / DBMOF


CRONOLOGIA: