Cantiere biografico
degli Anarchici IN Svizzera








ultimo aggiornamento: 18/09/2020 - 18:05

FILTRI:  Solo Donne  Solo di passaggio  Solo collaboratori dall'estero  Solo non anarchici  Solo non identificati  ultime modifiche 
Cantoni:
 AI AR AG BL BS BE FR GE JU GL GR LU NE
 NW OW SG SH SO SZ TI TG UR VS VD ZG ZH
inverti selezione cantoni     vedi sigle

AI Appenzello interno
AR Appenzello esterno
AG Argovia
BL Basilea campagna
BS Basilea città
BE Berna (anche città - capitale)
FR Friborgo (anche città)
GE Ginevra (anche città)
JU Giura
GL Glarona
GR Grigioni
LU Lucerna (anche città)
NE Neuchâtel (anche città)
NW Nidwaldo
OW Obwaldo
SG San Gallo (anche città)
SH Sciaffusa (anche città)
SO Soletta (anche città)
SZ Svitto (anche città)
TI Ticino
TG Turgovia
UR Uri
VS Vallese
VD Vaud
ZG Zugo (anche città)
ZH Zurigo (anche città)
    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z tutto       Crea un PDF 

COLONNA Jean Toussaint

Marsiglia 1.11.1839
-
Lutaio.

Capitano dei pontonieri della Guardia nazionale, partecipa al movimento insurrezionale lionese del marzo 1871 e venne condannato in contumacia alla deportazione in una prigione fortificata (agosto 1871?)
Jean Colonna visse rifugiato a Ginevra /GE, ma non con le mani in mano...Da una sua lettera a Albert Leblanc del 22.4.1871: "Je vous prie de m'accuser réception, par le même courrier, des dispositions d'esprit sur la garde nationale de Lyon; nous avons dans l'Internationale des travailleurs de Genève tous les éléments voulus. Nous attendons les réponses des délégués de Lyon, de Savoie e du Var pour pouvoir agir tous à la fois. Nous devons recevoir 500 chassepots et des cartouches. Nous devons proclamer la Commune partout où nous passerons jusqu'aux villes désignées ci-dessus. En partant cinq cents nous arriverons par milliers; de cette manière, le gouvernement illusoire de Versailles sera obligé de diviser ses forces..." (Journal de Genève 12.11.1871).
Fu uno dei 54 "proscrits de la Commune" firmatari della lettera "Au citoyen Garibaldi" (4 p., pubblicate a Ginevra il 27.1.1875). Nel 1876 risulta segretario de l'Avenir, sezione dell'Internazionale quasi esclusivamente composta da rifugiati, aderente alla Federazione del Giura.
Autore dell'opuscolo "Aux travailleurs manuels de France", Ginevra 1876.



Né le 1er novembre 1839 à Marseille (Bouches-du-Rhône)
 ; ouvrier luthier (« tourneur opticien » à Genève, d’après L. Descaves, Philémon..., op. cit., p. 67, « mécanicien balancier », d’après l’extrait du casier judiciaire, Arch. Nat., BB 24/866). Habitant Lyon (Rhône), il fut déclaré en faillite, le 3 février 1869, par le tribunal de commerce de cette ville. Capitaine des pontonniers de la Garde nationale, il participa au mouvement insurrectionnel lyonnais de mars 1871 et fut condamné par contumace à la déportation dans une enceinte fortifiée. (Arch. Nat., BB 24/866 et Gazette des Tribunaux, août-septembre 1871).
Jean Colonna vécut réfugié à Genève. Il fut un des 54 « proscrits de la Commune », signataires de l’adresse Au citoyen Garibaldi, 4 p. imprimées, Genève, 27 janvier 1875 (Arch. Claris, IFHS). En 1876, il était secrétaire de l’Avenir, section de l’Internationale presque exclusivement composée de réfugiés et qui dépendait de la Fédération jurassienne. Jean Colonna habitait alors, 10, rue du Cendrier.
Il est l'auteur de la brochure "Aux travailleurs manuels de France", Genève 1876 (CEDIAS).

FONTI:
ME – DBMOF // GB - Journal de Genève 12.11.1871, 15.11.1871 //



CRONOLOGIA: